Temps de lecture estimé : 2 minutes

Malgré une légère perte d’effectif, la troupe a encore de beaux jours devant elle et l’a prouvé lors de 2 belles soirées le week-end dernier.

Pour Laurence Blanc et ses élèves, cette année, le mois de Juin est tombé en Décembre. En effet, le spectacle de fin d’année n’ayant pas pu avoir lieu pour les raisons que l’on sait, il a été enfin donné dans un théâtre de la Chapelle complet jusqu’au dernier siège. Chacun était venu encourager ces comédiens de 7 à 77 ans qui ont prouvé qu’amateurisme n’est pas forcément synonyme de médiocrité.

Une mise en scène originale

Tout s’est déroulé dans le décor du Riviera, un hôtel fictif tour à tour investi par des apprentis vampires, une agence de speed-dating un peu douteuse, une séance de casting vocal inattendue, des taulards en promenade ou des membres de la mafia sicilienne.

En tout ce sont 32 enfants, ados et adultes qui avec un engouement collectif, ont ravi l’assistance par leur besoin viscéral de monter sur scène en se donnant à fond. Les courtes pièces chaleureusement applaudies ont été écrites et montées en 3 mois seulement sous la direction de Laurence Blanc et David Pannacchietti, c’est dire si l’état d’urgence n’effraie personne aux Têtes de l’Art.

Le théâtre dans la peau 

Comme le disait si bien Sacha Guitry, : « Il ne faut pas être amoureux du théâtre… il faut l’adorer. Ce n’est pas un métier, c’est une passion ». Le moins que l’on puisse dire c’est que tous les membres de la troupe sont effectivement passionnés au plus haut point.

Nombreux sont ceux qui sont ressortis de la salle avec l’envie de monter sur les planches, alors pourquoi pas  tenter, l’expérience ?

Renseignements à : http://theatresxm.fr/

laurenceblanc@hotmail.com

Facebook : Théâtre Les Têtes de l’Art

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.