Temps de lecture estimé : 2 minutes

Mario Di Palma Junior a très clairement exprimé sa stratégie dans cette interview, stratégie que j’ai découverte au fil de l’eau mais que je confirme malheureusement !

Aujourd’hui, il n’est plus sur la scène de la reconstruction et c’est une très bonne chose.

Je ne vais pas passer mon temps à démentir ses propos à part peut être sur un point : Victoria Mas disposait d’un contrat de travail chez moi, signé en janvier 2018 et SPRIMBARTH a assumé les salaires et les charges ! Mais faire les procès a posteriori, c’est toujours facile.

Ce que je constate moi, c’est que dans la période de crise après Irma et avec la pression du gouvernement et des copropriétaires, nous avons certainement été abusés en termes de confiance.

Ce qui est terrible c’est que le Groupe Deldevert disposait de tout ce qu’il fallait pour assumer sa mission et aller au bout des chantiers.

Par contre, si les absents ont toujours tort, les acteurs locaux eux restent présents et assumeront la reconstruction jusqu’au bout même si c’est compliqué et même s’il y a des points de désaccords entre nous. J’ai assumé mes responsabilités après Luis, après Gonzalo etc… je ne suis pas moi à Saint-Martin depuis 35 ans pour faire un coup !

Je réponds à la presse depuis 2 ans et demi, je pense que je ne le ferai plus. La justice est saisie sur plusieurs dossiers, il est temps que les choses soient gérées froidement.

SPRIMBARTH dispose d’une garantie financière à la hauteur des sommes encaissées pour le compte des copropriétés, si je devais être tenu responsable du moindre euro qui n’aurait pas bénéficié aux copropriétaires, ce fonds serait alors sollicité. En 35 ans, cela ne s’est jamais produit…

Commenter avec Facebook
A propos de l’auteur

Communiqués, internautes, divers, "Autre" se charge de signer les articles qui rentrent de cette catégorie variée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.