Temps de lecture estimé : 4 minutes

Jeudi matin, alors que le président Gibbs tenait conférence Chez Fernand, sur le Front de Mer de Marigot, la section Bois du lycée professionnel, élèves et professeurs, soutenue par quelques parents et les élèves d’autres sections, marchaient jusqu’à la Collectivité afin de dénoncer une situation jugée intenable mettant en danger l’avenir professionnel des élèves et d’obtenir enfin des réponses claires.

Les doléances des manifestants

Synthétisées sur un flyer distribué lors de la marche et affichés sur les réseaux sociaux, les doléances lycéennes tenaient à un manque de moyens matériels compromettant le bon déroulement de leurs examens de fin d’année et s’exprimaient en ces termes notamment :

“Le Bac et le CAP des élèves de la section Bois compromis !!! (…)

Depuis 2017, la Collectivité n’a fait aucun investissement dans cette section … et pourtant c’est son rôle ! Les enseignants et la direction du lycée ont déjà alerté la Collectivité à maintes reprises, des devis ont été réalisés, des promesses données mais jamais tenues… Dans moins de 5 mois les élèves doivent se présenter aux examens, et aujourd’hui cela semble impossible…

Ensuite nous lirons et entendrons que nos jeunes ne sont pas formés ou pas compétents… Comment devenir compétent en apprenant sur des machines obsolètes ou sans machine ?

Qui va prendre la responsabilité de dire à ces adolescent(e)s qu’ils (elles) ne passeront pas d’examen ? Comment va-t-on gérer leur légitime colère? 

REFUSONS DE PARTICIPER À CETTE MASCARADE !!  EXIGEONS DU MATÉRIEL POUR VOS ENFANTS, NOS  ÉLÈVES 

Sans réponse positive les cours ne reprendront pas !!”

Le message était clair et la démonstration déterminée.

Ben alors, ce BTS, c’est du bois ou du coton ?

Si cette mobilisation matinale a pu apparaître surprenante pour certains, il faut savoir que les professeurs concernés sont en grève depuis lundi, jour même de l’annonce par la Collectivité de son souhait d’accompagner, y compris financièrement, l’ouverture d’un BTS systèmes constructifs bois et habitat, suite que l’on pourrait penser logique du Bac Pro Bois dispensé sur le territoire. 

Ainsi, d’après le communiqué de la Collectivité en date du 11 janvier, l’ouverture de ce nouveau BTS ainsi que la délivrance d’une subvention spécifique d’équipement destinée à la réhabilitation de l’atelier Bois devaient se matérialiser “dans les jours qui viennent” en Conseil exécutif. 

La Collectivité arguait alors également des perspectives de rayonnement à l’échelle caribéenne d’une telle filière au regard de son caractère unique au sein de l’Académie. Mais cet argument, très éloigné des préoccupations immédiates des manifestants, n’aura pas non plus su apaiser le courroux des professeurs qui jugent, eux, le BTS promis “tout à fait inadapté à notre territoire et qui plus est, peine déjà à recruter dans l’Hexagone…” De quoi donner sa langue (de bois ?) au chat puisque, d’après la COM, la demande initiale émanait du lycée professionnel au travers d’une note d’opportunités en date du 2 décembre…

La réponse du berger

Quoiqu’il en soit, les manifestants ont été reçus en fin de matinée par les autorités compétentes en Collectivité. A l’issue de la rencontre, la Collectivité confirmait “l’octroi d’une subvention d’un montant de 277 038 € € en faveur du lycée professionnel des Îles du Nord, pour qu’il puisse notamment équiper la section d’apprentissage du bois et racheter les machines et les outils nécessaires aux filières déjà existantes”, cette mesure ayant été actée par le Conseil exécutif le mercredi 13 janvier.

 

“La Collectivité s’est par ailleurs engagée à effectuer une visite sur site dans les meilleurs délais, afin d’établir un inventaire conjoint avec la direction du lycée sur les travaux restant à réaliser et d’élaborer un plan d’action pour solutionner les besoins de l’établissement. La même méthode sera appliquée aux autres établissements scolaires.”

Les cours de la filière bois devraient donc pouvoir reprendre au Lycée, dans les mêmes conditions (jusqu’à concrétisation des achats) mais avec le sentiment satisfaisant d’avoir été entendu et pris en considération… cela fait toute la différence !

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.