Temps de lecture estimé : 2 minutes

Lundi 18 janvier, tout ce que la Guadeloupe compte de forces de l’ordre était mobilisé pour procéder à une vague d’interpellations. En tout, ce sont 25 personnes qui ont été arrêtées et placées en garde à vue dans le cadre d’une enquête ouverte pour trafic international de stupéfiants et d’armes en bande organisée.

Vaste coup de filet en Guadeloupe

Ce coup de filet, piloté par un juge d’instruction de la Juridiction Interrégionale Spécialisée (JIRS) de Fort-de-France, fait suite à plusieurs mois d’investigations et d’écoutes téléphoniques menées par la section de recherches de la gendarmerie de la Guadeloupe, la Direction zonale de la police judiciaire des Antilles et à l’Office anti-stupéfiants de Nanterre, suite à la saisie de plus de 200 kg de cocaïne en décembre 2019 en Métropole.

Les tenants et aboutissants de cette affaire, qui a également mis en lumière une impressionnante quantité d’armes, feront l’objet d’une conférence de presse par le procureur de la République à Fort-de-France, Renaud Gaudeul, ce vendredi en Guadeloupe.

A Saint-Martin aussi, et c’est pas fini…

En attendant, depuis lundi, interpellations, convocations et gardes à vue se multiplient à un rythme soutenu avec des ramifications jusqu’à Saint-Martin qui, selon la presse guadeloupéenne, serait une base d’approvisionnement et que, selon cette même presse, “un couple saint-martinois, rapatrié dans la foulée en Guadeloupe”, serait impliqué. 

Selon nos sources, il s’agirait en fait d’un couple guadeloupéen, affinitaire et résidant de Saint-Martin, travaillant dans deux institutions locales, et dont le profil “jet-set” et le train de vie nourrissent de longue date de nombreuses suspicions, y compris les nôtres, au sein des services notamment. A l’heure où nous mettons sous presse, si Madame était de retour sur l’île les traits tirés et à son poste à la direction de Pôle-Emploi, Monsieur Thénard, chargé de mission à la CCI entre autres, jouissait encore de l’hospitalité des forces de police qui l’avaient convié à une petite garde à vue de 96 heures… la maison du couple a par ailleurs été perquisitionnée.

En outre, les noms d’autres personnalités de Saint-Martin et de Saint Barthélemy, et non des moindres, devraient très prochainement s’ajouter à cette liste déjà longue de présumés innocents.

Le Saint-Martin’s Week vous promet la plus grande vigilance et un suivi très particulier dans cette affaire sur laquelle nous reviendrons très prochainement…

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.