Temps de lecture estimé : 2 minutes

C’est un jour qui fera date dans l’histoire de la lutte contre les virus à ARN en effet en pleine pandémie mondiale de Covid-19, une équipe de scientifiques guadeloupéens prouve l’efficacité de l’extrait de l’herbe à pic ou zèbapik une plante endémique de la Caraïbe sur l’immunité innée pour lutter contre les virus émergeants à ARN et notamment le Covid-19.

Le jeudi 11 février 2021, les Docteur Henry JOSEPH et Damien BISSESSAR avec le laboratoire PHYTOBOKAZ ont lors d’une conférence de presse annoncé leur découverte pour laquelle ils ont déposé un brevet.

Ce faisant ils viennent de démontrer si besoin en était que les savoirs ancestraux et les connaissances empiriques de nos ancêtres sur les plantes de notre biodiversité sont une source incroyable de molécules.

RICHÈS AN NOU SÉ LALIWONDAJ AN NOU !

Dans un monde dominé par un système capitaliste néolibéral broyant littéralement les peuples, la Guadeloupe doit continuer à puiser dans son écosystème pour fabriquer les médicaments de demain pour être le moins possible dépendant de la production industrielle pétrochimique des médicaments et nous soustraire ainsi des griffes de BIG PHARMA et de son puissant lobby.

Le Mouvement Écologiste et Patriotique Guadeloupéen ALYANS POU GWADLOUP adresse ses plus vives félicitations au Docteur Henri JOSEPH et son équipe. Nous saluons le courage et la détermination de ce grand guadeloupéen qui malgré les obstacles s’obstine avec l’amour de son peuple chevillé au corps à faire émerger dans notre pays une industrie pharmaceutique fondée sur l’exploitation des plantes issues de notre biodiversité.

Kyenbé fò konba la angajé !

QUE LES ANCÊTRES PUISSENT CONTINUER À T’INSPIRER !

Commenter avec Facebook
A propos de l’auteur

Communiqués, internautes, divers, "Autre" se charge de signer les articles qui rentrent de cette catégorie variée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.