Temps de lecture estimé : 3 minutes

Selon l’AFP, les Cherokee, peuple autochtone d’Amérique du Nord, ont officiellement demandé à Jeep de mettre un terme à ce qu’elle considère comme de l’appropriation culturelle en renommant son 4×4 iconique.

Stop à l’appropriation culturelle !

Le moment est venu, dans ce pays, pour les entreprises et équipes sportives, de retirer les noms, images, et mascottes amérindiens de leurs produits, maillots et équipes. La meilleure façon de nous honorer est d’en apprendre davantage sur notre gouvernement, notre rôle dans ce pays, notre histoire, notre culture et notre langue et d’avoir un dialogue constructif avec les tribus reconnues par le gouvernement fédéral sur l’appropriation culturelle”, indiquait en ce sens Chuck Hoskin Jr, chef du peuple amérindien qui regroupe plus d’un million de personnes.

Cette demande intervient à un moment où les mouvements de protestations en réaction au racisme et aux discriminations de manière générale se multiplient aux Etats-Unis. Certaines équipes sportives ont en ce sens, telles que les Redskins de Washington ou encore les Indians de Cleveland, déjà cédé aux arguments des contestataires et changé d’appellations.

Aka “Cancel culture”

Du côté du groupe Stellantis, auquel appartient Jeep, aucun retour ni commentaire n’a pour l’instant été apporté à la demande des Cherokee. Quoiqu’il en soit, même si la marque acceptait de rebaptiser son modèle phare, cela concernerait surtout les prochaines générations et n’aurait évidemment pas d’impact sur l’existant, en dehors du risque de paraître obsolètes pour les actuels propriétaires parmi lesquels compte la Collectivité, pour son président.

Quoiqu’il advienne, on sait de toutes façons Daniel Gibbs peu attaché aux noms, fussent-ils porteurs d’histoire et/ou de culture. N’a-t-il pas, sans état d’âme, accepté de renommer le collège Soualiga (appellation caraïbe de Saint-Martin) Fond’Or…?! Pas d’inquiétude donc pour la présidentielle 001 noire, il sera toujours temps de changer, au prochain mandat, qui que soit la ou le futur(e) président(e)…


Au-delà de l’aspect culturel, de lourdes conséquences commerciales…
Lancé en 1974, le modèle Cherokee de Jeep a connu pas moins de 5 générations, la dernière en date ayant été restylée en 2018. Il a également été décliné en Grand Cherokee. En 2015, les deux versions ont représenté la moitié du 1,23 million de véhicules vendus par la marque dans le monde.
Et si le Cherokee semble en perte de vitesse ces derniers temps, le Grand Cherokee a été le modèle plus vendu par Jeep sur le marché américain au cours des neuf premiers mois de 2020. Il se classait à la 13e place des ventes dans le pays, avec environ 170.000 exemplaires écoulés. 
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.