Temps de lecture estimé : 2 minutes

La Collectivité de Saint-Martin, via l’EEASM rejoint le « réseau OBEPINE » pour une surveillance des eaux usées

———————-

Le 17 mars dernier, la Commission européenne a recommandé aux États membres de mettre en place « dès que possible » un système national de surveillance des eaux usées afin de suivre la propagation du Covid-19, et notamment de ses variants.

En France hexagonale, ce suivi est d’actualité avec le « réseau OBEPINE», en pointe sur le sujet. Ce réseau vise à mettre sous surveillance « Covid » plusieurs centaines de stations de traitement des eaux usées.

À Saint-Martin, et parce que la situation sanitaire est la clef de la reprise économique, l’EEASM a rejoint le « réseau OBEPINE » en février 2021, anticipant les recommandations européennes.

L’objectif est de disposer, à l’échelle de la Collectivité de Saint-Martin, d’indicateurs de contamination.

Cette méthode permet, par rapport aux données cliniques (Tests PCR ou antigéniques réalisés sur la population), d’anticiper de 7 jours environ les tendances épidémiologiques et cela à l’échelle du territoire, mais aussi de détecter la présence d’éventuels “variants”.

Deux échantillons sont prélevés chaque semaine sur les deux stations d’épuration de Saint-Martin (Quartier d’Orléans et Pointe des Canonniers) et permettent de disposer d’une analyse fine tous les 3 à 4 jours, par bassin de population.

Cet effort d’investissement sera maintenu le temps de la crise sanitaire.

Daniel GIBBS, Président de la Collectivité : “Je tiens à féliciter l’équipe de l’EEASM qui, grâce à ce nouvel outil d’analyses, positionne Saint-Martin dans une démarche exemplaire en terme de recueil de données sanitaires. C’est une première à l’échelle des Antilles. Nous rejoignons ainsi les 200 communes de France intégrées au réseau Obépine. Notre Collectivité, au travers de l’EAASM, renforce les données d’information et d’aide à la décision à disposition des institutions compétentes, favorisant ainsi la prise de mesures adaptées. »

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.