Temps de lecture estimé : 3 minutes

Comment le dire simplement ? … Cela nous pendait au nez ! Ce mardi 25 Mai 2021, le Préfet Serge Gouteyron conviait les médias à un point presse peu agréable pour réagir à des chiffres et indicateurs “Covid-19” en dégradation notable.

Au 23 Mai, Saint-Martin partie française affichait 115 cas positifs supplémentaires, en augmentation forte vis à vis des semaines précédentes. 1871 personnes ont été testées durant la dernière semaine, le taux d’incidence est de 321,7 et le taux de positivité de 6,1. La métropole affiche actuellement des valeurs bien en deçà des nôtres avec respectivement des taux de 128 et de 3,62.

6 personnes sont actuellement hospitalisées à l’hôpital Louis Constant Fleming dont une “ventilée” (77 ans). Deux d’entres elles sont particulièrement jeunes et ne présentent aucun facteur de comorbidité (27 et 39 ans).

“Je suis sur le fil du rasoir !”

Serge Gouteyron, Préfet de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin

Ces mauvais chiffres s’inscrivent à contre courant de ce qu’affichent la métropole et la Guadeloupe et pourraient parfaitement remettre en question la levée des motifs impérieux à Saint-Martin prévue le 09 Juin prochain, avec l’impact économique et social que l’on connait.

“A compter de ce jour, les bars et restaurants, les lieux de divertissements, seront fermés à partir de 23h.”

Serge Gouteyron, Préfet de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin

C’est la première phase de la réaction préfectorale qui pourrait être amenée à se durcir si les prochains chiffres et indicateurs ne sont pas de meilleure augure. Cette mesure est identique à celle prise par le Gouvernement de Sint Maarten où la situation est encore plus tendue qu’à Saint-Martin. Le Préfet pourrait alors ramener cette heure de fermeture des lieux de divertissement à 20 ou 21h selon l’ampleur de cette “rechute”.

Le Préfet est clair à pointer du doigt les fêtes et autres activités nocturnes motivées par l’appât du gain à la marge très souvent du civisme et du respect des gestes barrières et règles de distanciation sociale. Les contrôles vont donc être renforcés par les services de la gendarmerie et les fermetures administratives viendront frapper “les gérants ou propriétaires exploitant leurs établissements en mode open bar”.

Concomitamment à la “relâche” généralisée que tout le monde peut constater depuis des semaines, la vaccination “ne décolle pas”. Le vaccinodrome de Galisbay ne dépasse pas les 100 vaccinations par jour et l’hôpital LCF a vu ses chiffres tomber à 50/60 vaccinations quotidiennes.

Une rencontre avec le Gouvernement de Sint Maarten est prévue dans le courant de la semaine prochaine.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.