Temps de lecture estimé : 3 minutes

Des rumeurs circulent actuellement sur différents réseaux sociaux de l’île (chaînes whatsapp, Facebook) concernant :

  • l’existence d’un plan de confinement généralisé de l’île porté par le Ministère des Outre-mer et la Préfecture ;
  • l’arrivée massive de militaires dans les deux parties de l’île afin d’obliger l’ensemble de la population à se faire vacciner ;
  • le fait que les personnes actuellement hospitalisées à l’hôpital auraient été vaccinées.

Ces rumeurs sont infondées. L’auteur a été identifié par les forces de sécurité auprèsdesquelles il a reconnu avoir menti. Des poursuites à son encontre seront engagées. Ce type de propos met en péril l’action des services de l’État dans la lutte contre le covid-19, mais surtout, occulte la réalité de la situation :

  • l’augmentation importante des cas positifs à Saint-Martin et Sint-Maarten depuis troissemaines ;
  • 4 décès de résidents saint-martinois depuis une semaine (3 au centre hospitalier Louis-Constant Flemming et 1 évacué vers le CHU de Guadeloupe) ;
  • l’inquiétude grandissante des professionnels de santé sur l’augmentation de lacirculation du virus et l’apparition de formes graves menant à des décès.

Les fausses informations diffusées ces derniers jours sont dérivées de faits sans rapport avec leur interprétation :

Les militaires arrivés récemment à Saint Martin sont ceux du service de santé des armées (5) venus renforcer les équipes de la Croix rouge sur le centre de vaccination et les militaires prépositionnés pour la saison cyclonique (12).

Le Ministère de l’Outre-mer pas plus que la Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, ne disposent de plan prévu pour l’évolution des mesures dans les prochaines semaines. Les seules données guidant l’action de l’État sont le niveau d’occupation des lits à l’hôpital, le nombre de formes graves et de décès liés au covid, le nombre de nouveaux cas par semaine et le taux de positivité. L’amélioration de ces taux entraînera naturellement un retour à des mesures moins contraignantes, objectif de l’ensemble des acteurs impliqués dans la lutte contre l’épidémie.

Face à la forte augmentation des cas sur l’ensemble de l’île depuis trois semaines, la seule réponse efficace est une application stricte des gestes barrières et une mobilisation collective en faveur de la vaccination. Le nombre de personnes vaccinées reste aujourd’hui trop faible sur le territoire alors qu’il s’agit de l’outil le plus efficace en vue de protéger les populations contre le covid-19.

des vaccins est démontrée comme son impact sur la réduction de l’épidémie. L’île de Saint-Barthélemy, massivement vaccinée, ne connaît pas la même remontée épidémique que le territoire de Saint-Martin.

Le Préfet de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin rappelle à la population que le centre de vaccination de Galisbay est à la disposition des habitants sans rendez-vous. Il félicite par ailleurs l’initiative de plusieurs médecins hospitaliers ou généralistes de l’île, qui par communiqué de presse du 31 mai 2021, encouragent la vaccination sur notre territoire, en particulier pour les populations les plus vulnérables.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.