Temps de lecture estimé : 2 minutes

La mission locale est devenue une réalité à Saint-Martin, un outil attendu, trop attendu, mené à bien durant cette mandature et qui sera donc très rapidement sous pression tant la crise sociale est prégnante et une part de notre jeunesse en déshérence.

Relevant d’un statut associatif, les membres du conseil d’administration se sont pliés à la formalité de la création du bureau cette semaine.

Annick Petrus, ex-VP en charge du Pôle Solidarité Famille devenue sénatrice, et qui a œuvré par délégation pour la Team Gibbs pour que le projet devienne réalité, devient très logiquement la Première Présidente de l’outil pour les 3 mois de cette mandature qui s’achève. Notons que nous ne saurons jamais si Annette Philips, Conseillère Territoriale, souhaitait briguer la présidence puisqu’elle est arrivée “just too late” pour pouvoir candidater : elle en est toutefois la Vice-Présidente. Sofia Carti-Codrington, nouvelle VP succédant à Annick Pétrus, en est secrétaire, Angèle Dormoy (Présidente de la CCISM) secrétaire adjointe et Maud Ascent-Gibs (Conseillère Territoriale) trésorière.

Une team 100% féminine qui aura du grain à moudre dans les 3 prochains mois pour que ce bel outil à porter au bilan de cette mandature trouve les rails de la performance promise pour la suivante.


“Ces prochaines semaines, la Mission locale installera les dispositifs relevant de ses missions au service de l’insertion professionnelle des jeunes Saint-Martinois.

Ces dispositifs seront ensuite présentés au public.

Une équipe administrative de 7 personnes sera installée et chargée du fonctionnement administratif et de l’animation de la Mission locale.

Une phase de recrutement sera lancée au mois de janvier 2022 et médiatisée sur l’ensemble du territoire.

Les entretiens d’embauche seront réalisés en février pour une ouverture de la structure programmée au 1er Mars 2022.

La création de la Mission locale est un acte fort pour le territoire et sa jeunesse. Elle découle d’une volonté forte de la collectivité et d’un travail de longue haleine mené par la délégation au développement Humain, sous la présidence de Sofia Carti et la direction du DGA Jocelyn Elouin, avec l’ensemble des partenaires institutionnels.

Une réalisation très attendue par les jeunes du territoire.”

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.