Temps de lecture estimé : 3 minutes

Jeudi matin, en l’absence du Président Daniel Gibbs et du Préfet Serge Gouteyron, ce sont Sofia Carti-Codrington, 3ème vice –présidente, et Hélène Debruge, cheffe du service de la légalité et de la réglementation au sein de la préfecture, qui ont accueilli les jeunes gens concernés.

La 3ème vice-présidente a rappelé  que ce service d’urgence mis en place à Saint-Martin juste après le passage d’Irma a permis de décentraliser les services administratifs afin de mieux aider les personnes en difficulté, particulièrement sur les zones de Quartier d’Orléans et de Sandy Ground. Depuis, plusieurs groupes de jeunes volontaires, employés par la Collectivité ont ainsi pu accueillir et apporter de l’aide aux citoyens qui en éprouvent le besoin au niveau administratif, que ce soit pour les démarches auprès de la Caf, de la Sécurité Sociale ou de Pôle Emploi, mais aussi pour utiliser internet de façon rapide et efficace. 

Les jeunes au service des adultes, ce n’est pas une première mais c’est suffisamment rare pour être signalé, mais toutefois assez logique car les nouvelles technologies peuvent parfois rebuter les générations d’adultes peu habituées à leur usage.

Mme Debruge a adressé toutes ses félicitations aux jeunes présents dans la grande salle du conseil, “Non seulement ils se sont mis au service de la population pendant les 8 mois qu’a duré leur mission, mais cela leur a également permis de développer leurs connaissances et d’éventuellement réfléchir sur l’avenir de leur parcours professionnel”, a-t-elle déclaré.

Avant que leur attestation officielle ne leur soit 

remise, ils ont pu témoigner brièvement à propos de leurs expériences dans les MSAP (Maisons des Services au Public) , et s’ils reconnaissent volontiers que ce stage leur a été bénéfique, ne serait-ce qu’au niveau de la pratique sur le terrain, ils ont toutefois précisé que les conditions de travail n’étaient pas optimum essentiellement à cause des locaux mis à disposition qui sont peu adaptés à recevoir du public de façon satisfaisante.

Un élément de plus sur le CV mais toujours pas d’emploi

Tous âgés d’une vingtaine d’années, Emilia Bellot, Jennifer Hamlet, Andrice Lake, Anika Mussington, Teneesha Joe, Tatiyara Louisy, Ybeis Bernice et Franjely Richards sont les jeunes saint-martinois qui sont titulaires d’un BAC ou d’un BTS. Ils ont effectué leur Service Civique et sont maintenant à la recherche d’un emploi, voire d’une formation qui leur permettrait d’envisager l’avenir avec sérénité. Mme Carti-Codrington leur a affirmé que la Collectivité pouvait leur apporter de l’aide dans ce domaine.

Les postes en Service Civique sont financés par la Collectivité de Saint-Martin et l’Etat. Le dispositif est renouvelé chaque année à hauteur d’une dizaine de recrutements tous les 8 mois. A la suite de la dernière campagne de recrutement réalisée au mois d’Octobre, les nouveaux services civiques prendront leurs fonctions dans les Maisons des Services au Public de Quartier d’Orléans et de Sandy Ground à compter du 3 janvier 2022.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.