Temps de lecture estimé : 8 minutes

Les forces armées aux Antilles (FAA) font partie des forces de souveraineté françaises basées sur les territoires d’outre-mer. Elles protègent la population, le territoire national, et les installations stratégiques depuis les départements de Martinique et de Guadeloupe.

Elles assurent un éventail varié de missions qui sollicite les capacités de l’armée de Terre, de la Marine nationale et de l’armée de I’Air et de l’Espace : secours aux population en cas de catastrophes naturelles ou de situations humanitaires graves, surveillance maritime et participation à des missions de service public (lutte contre le narcotrafic en mer, police des pêches, lutte contre la pollution maritime, sauvetage en mer, etc.), conduite et participation aux opérations nationales.

NARCOTRAFIC: 20 ans de lutte dans la zone Antilles

Si l’année 2021 a marqué la vingtième année d’engagement des FAA contre les narcotrafiquants en mer, c’est aussi une année record avec plus de 9 tonnes de cocaïne retirées du marché :

  • En janvier, la frégate de surveillance (FS) Germinal réalise une prise record de 4,2 tonnes de cocaïne sur un navire de pêche lors d’une patrouille en océan Atlantique.
  • En février, la FS Germinal intercepte un go-fast transportant 490 kilos de cocaïne au sud-ouest de l’île de Saint-Martin.
  • En février, le bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) Dumont d’Urville en patrouille au nord-ouest de la mer des Caraïbes a intercepté un navire de pêche qui transportait 3,4 tonnes de cocaïne. Seuls 75 kilos ont pu être récupérés après que l’équipage a sabordé l’embarcation.
  • En avril, la FS Ventôse a intercepté un voilier espagnol à l’ouest de La Barbade. Une action qui a permis la saisie de 210 kilos de cocaïne, cachés en grande partie dans la structure du bateau, par les équipes de l’Office anti-stupéfiant en Martinique.
  • En mai, le patrouilleur Antilles-Guyane (PAG) La Combattante arraisonne une yole entre La Martinique et Sainte-Lucie qui venait de livrer des marchandises illicites à des individus, aussitôt interpellés par les services douaniers pré-positionnés à terre. Des armes, une importante somme d’argent et 1,4 kilos de cannabis ont été  saisis.
  • En juin, la FS Ventôse arraisonne un go-fast au sud de la République Dominicaine qui contenait 550 kilos de cocaïne.
  • En juillet, la FS Germinal arraisonne un voilier à l’est des petites Antilles avec 310 kilos de cocaïne à son bord.
  • En novembre, le PAG La Combattante découvre à bord d’une yole deux armes de poing chargées, 55 kilos de cannabis et 24 kilos de tabac de contrebande.

COVID: un engagement fort dans l’opération RESILIENCE

Lancée en mars 2020, l’opération RESILIENCE constitue la contribution des armées à l’engagement interministériel contre l’épidémie de Covid. En 2021, les FAA ont poursuivi leur action dans le cadre de cette opération nationale sur le plan sécuritaire, sanitaire et logistique. Face à la 4ème vague opérant une forte tension épidémique dans la région des petites Antilles, l’armée française est venue soutenir le personnel soignant:

  • En juin, les FAA ont mis à disposition de l’agence régionale de santé de Guadeloupe une équipe médicale et administrative pour appuyer les autorités civiles lors de la campagne de vaccination en Guadeloupe et dans les îles du Nord.
  • En août, dix militaires sous contrôle opérationnel des FAA, essentiellement issus du régiment du Service militaire adapté de Guadeloupe, ont assuré une présence quotidienne au centre hospitalier universitaire de Guadeloupe (CHUG) pour aider le personnel soignant à déplacer et brancarder les patients au sein des services COVID.
  • En août, afin de sécuriser les capacités hospitalières antillaises, le BSAOM Dumont d’Urville a réalisé deux rotations entre la Guyane et les Antilles pour transporter et faire recharger sept isoconteneurs d’oxygène liquide, soit plus de 200 m3.
  • Durant les mois de septembre et d’août, un module militaire de réanimation (MMR) a été déployé  au CHU de Martinique (CHUM) avec 96 militaires du service de santé des armées et du régiment médical de l’armée de Terre. Ils ont pris en charge 93 patients atteints gravement par la Covid. Le MMR fonctionnant en autonomie et adossé au CHUM a évolué progressivement de 5 à 20 lits de réanimation pour épauler le personnel soignant face à la forte tension épidémique.
  • En septembre, un hélicoptère Puma et ses dix membres d’équipage des forces armées en Guyane ont renforcé les capacités d’évacuations médicalisées (MEDEVAC) par voie aérienne en Guadeloupe. 14 MEDEVAC ont été réalisées à destination du CHUG.

 

UNE IMPORTANTE MOBILISATION AU PROFIT DE LA COMMUNAUTE CARIBEENNE

Les FAA ont apporté leur soutien aux populations des pays de la zone après trois catastrophes naturelles majeures:

  • En avril, la FS Ventôse a apporté plus de 75 tonnes d’eau et 50 m de fret humanitaire à l’île de Saint-Vincent après l’éruption explosive de son volcan La Soufrière.
  • En juin, afin de soutenir le Guyana, en proie à de fortes inondations, le BSAOM Dumont d’Urville a livré plus de 5 tonnes de fret humanitaire fournis par la plateforme d’intervention régionale Amériques et Caraïbes de la Croix-Rouge française.
  • En août, à la suite du violent séisme de magnitude 7,2 qui a frappé Haïti, la FS Germinal a transporté 47 tonnes de fret humanitaire. L’hélicoptère Panther et 25 soldats du 33e régiment d’infanterie de marine (33e RIMa) ont également été déployés sur zone.

 

Sur le territoire national, les FAA sont également pleinement impliquées dans les actions de police des pêches qui visent notamment à lutter contre le trafic d’espèces protégées (lambis, oursins blancs, etc.) et à contribuer aux impératifs de santé publique (renforcement des contrôles en zone « chloredécone »).

En 2021, c’est un total de 43 casiers qui ont été relevés en Martinique et en Guadeloupe.

ETRE PRETS A INTERVENIR

Afin de maintenir le niveau opérationnel des FAA, des exercices majeurs ont été menés dans la zone Caraïbe tout en renforçant la coopération internationale:

  • Organisé en République dominicaine en avril, la 15ème édition de l’exercice bilatéral d’entraînement conjoint des unités de combat DUNAS 2021 a réuni plus de 200 soldats français et dominicains pendant deux semaines. Cette édition a consisté en une formation pratique et théorique (sauvetage, reconnaissance et assistance aux populations en cas de catastrophe naturelle) au profit des trois composantes (armée de Terre, armée de l’Air et Marine) dominicaines et de la composante terre (33c RI Ma).
  • Avec le concours de l’armée dominicaine, l’exercice de préparation opérationnelle interarmées CARAIBES 2021 a été organisé en mai dans l’archipel de Guadeloupe. Il vise à maintenir le niveau d’intervention des armées françaises face à une catastrophe naturelle majeure sur le territoire national ou à l’étranger dans la zone Caraïbe.
  • En juin, les forces armées en Guyane (FAG) et les FAA ont été déployées au Guyana pour participer à la 35ème édition de l’exercice international TRADEWINDS. Organisé annuellement par le US Southern Command, l’évènement a réuni 14 nations de la région Caraïbe et d’Amérique latine. Les objectifs principaux étaient d’améliorer les partenariats régionaux et l’interopérabilité des forces tout en développant les savoir-faire des nations partenaires dans deux grands domaines: l’assistance aux populations en cas de catastrophes naturelles ainsi que la lutte contre la criminalité organisée transnationale.
  • En septembre, les FAA ont conduit en mer des Caraïbes la deuxième édition de l’exercice LANMEKOL dédié à la préparation opérationnelle de ses bâtiments de surface et aux développements des compétences de chaque marin après la p riode de mutation estivale.

En 2021, ce sont huit stages d’aguerrissement qui ont été dispensés au centre nautique et d’entraïnement en forêt (CNEF) de Martinique au profit de compagnies françaises et une néerlandaise.

Pendant quinze jours, le CNEF forme les stagiaires à l’adaptation au milieu tropical sur trois parcours: forêt, mangrove et nautique en pistes individuelles et collectives.

Au cours de l’année 2021, plus de 30 escales dans 17 pays de la Caraïbe (République dominicaine, Jamaïque, Guyana, Colombie, Panama, Mexique, Bahamas, Saint-Vincent, Sainte-Lucie, Dominique, Porto Rico, Sint-Marteen, Aruba, Curaçao, Bonaire, Haïti, Brésil, Tortola et Antigua) ont été réalisées.

Elles permettent de renforcer et de développer les liens et de s’entraîner avec les pays partenaires de la région Caraïbe confrontés aux mêmes menaces, essentiellement catastrophes naturelles et trafic de stupéfiants.

PREPARER L’AVENIR

En 2021, 370 jeunes Antillais ont fait le choix de s’engager. En Martinique, 106 d’entre eux se sont engagés au sein de l’armée de Terre, 54 dans de l’armée de l’Air et de l’Espace et 27 dans la Marine nationale. En Guadeloupe, 153 jeunes ont rejoint les rangs de l’armée de Terre, 10 ceux de l’armée de l’Air et de l’Espace et 20 ceux de la Marine nationale.

Tout au long de l’année scolaire des activités (conférences, rencontres, ateliers) sont menées par les militaires des FAA pour faire découvrir à des collégiens et lycéens l’univers de la Défense. Parmi des échanges, certains se déroulent dans le cadre:

  • Du dispositif des « cadets de la Défense » qui rassemble 16 élèves volontaires de classe de troisième du collège Julia Nicolas de Fort-de-France.
  • De la préparation militaires marine (PMM) qui permet à une trentaine de jeunes par an de 16 à 20 ans de suivre un cycle de formation sur la base navale au Fort Saint-Louis en Martinique.
  • Des préparations militaires terre (PMT) qui proposent à une cinquantaine de jeunes par an de suivre une formation encadrée par les militaires du 33ème RIMa en Martinique au Fort Desaix ou en Guadeloupe au camp Dugommier.

Commenter avec Facebook
A propos de l’auteur

Communiqués, internautes, divers, "Autre" se charge de signer les articles qui rentrent de cette catégorie variée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.