Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le Président MACRON a convoqué en visioconférence, ce jeudi 27 janvier 2022, l’ensemble des élus des territoires ultra-marins soumis à l’état d’urgence sanitaire. Le Président de la Collectivité de Saint-Martin, Daniel GIBBS, a participé à cette réunion portant sur la situation sanitaire et ses conséquences.

Le Président Gibbs a rappelé que si nous disposons d’une autonomie garantie par l’article 74 de la Constitution, nous ne sommes pas compétents en matière de Santé. Nous dépendons donc des décisions de l’Etat, et celles-ci impactent directement notre économie, déjà fragilisée par le cyclone IRMA en 2017, essentiellement basée sur le tourisme balnéaire dans un contexte régional très concurrentiel.

Le Président de la Collectivité a également plaidé, auprès du Chef de l’Etat, pour une augmentation rapide et substantielle des moyens hospitaliers locaux, conformément aux vœux du Conseil Exécutif, formulés à l’unanimité en Septembre 2020 puis en Février 2021. Il espère également que la situation des personnels hospitaliers suspendus sera réglée avec humanité, adaptation et discernement.

Daniel Gibbs a également souhaité, pour les semaines à venir, la levée la plus rapide possible de l’état d’urgence sanitaire, si possible avant l’échéance du 31 mars 2022. Il a rappelé que les Saint-Martinois, depuis deux ans, ont « joué le jeu » : « Ils ont respecté les restrictions en vigueur, même si elles ont été, à juste titre et grâce au pragmatisme de notre Préfet, moins douloureuses et sévères qu’ailleurs. »

Le président a alerté les plus hautes autorités de l’Etat sur la lassitude de la population, concluant ses propos en ces termes : « nous ne pouvons imaginer vivre sous état d’exception permanent. »

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.