Temps de lecture estimé : 2 minutes

C’est en tout cas ce que semblait vouloir dire la décision que la Fédération Française de Basket-Ball avait prise le 11 Janvier dernier. 

“Afin d’écarter tout risque éventuel de cas Covid avant, pendant et après la compétition”, la sentence est tombée à la suite de la dernière vague de contamination par le variant Omicron. Ainsi, toutes les équipes en provenance des Dom-Tom ont vu s’envoler la possibilité de participer à la coupe de France 2022, ce qui n’a pas manqué de provoquer la colère unanime au sein des clubs locaux. 

Certains sont même montés au créneau comme l’ASC Tours en Guyane, la Tamponnaise à La Réunion et  le Basket Club de M’tsapéré à Mayotte qui ont alors immédiatement décidé de faire appel de la décision de la ligue. Une incompréhension totale d’autant plus qu’il était prévu que les équipes limitent au maximum leurs déplacements, c’est à dire uniquement pour les entraînements et les matchs, entre les lieux de résidence et les terrains de jeux, étant bien entendu que les joueurs doivent tous être vaccinés et testés pour cet événement sportif. 

Double dribble et lancer franc  

Une discrimination à peine camouflée qui tendrait à prouver que les ressortissants d’outremer auraient des aptitudes particulièrement propices à une plus forte contamination. Le protocole sanitaire est pourtant le même sur tout le territoire français, mais malgré cela les clubs de basket ultramarins, qualifiés pour disputer les 16èmes de finale des trophées de la coupe de France de Basket, allaient purement et simplement être évincés sans autre forme de procès. Une mesure discriminatoire à laquelle s’ajoute une perte financière substantielle puisque les billets d’avions et les hôtels avaient déjà été réservés. 

Balle de match 

Fort heureusement,  le 13 Janvier le député de La Réunion, Philippe Naillet, a obtenu la réintégration des quatre clubs d’Outre-mer au sein de la compétition après avoir sollicité Roxana Maracineanu, la Ministre des Sports  pour qu’elle intervienne auprès de la  Fédération Française de Basket-Ball. 

Tout est bien qui finit bien, les matchs pourront se dérouler comme prévu après un temps mort chargé d’angoisse et d’incertitude. Tremblez joueurs métropolitains : cette fois-ci encore les équipes des Dom-Tom pourraient bien vous mettre la main au panier !

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.