Temps de lecture estimé : 3 minutes

La clinique construite près de l’hôpital Louis-Constant Fleming sera entièrement dédiée à la rééducation fonctionnelle.

La pose officielle de la première pierre signifie que le feu vert est donné pour le commencement des travaux, et pour l’occasion, Thomas Sainte-Luce président du groupe Pewen, Pierre et Corinne Sainte-Luce les directeurs ont organisé une cérémonie sur le terrain fraîchement défriché où sera érigé l’établissement. 

Le Préfet Gouteyron et le Président Gibbs étaient présents ainsi que les directrices de l’ARS et du CH sans oublier Jean-Marc Borel l’architecte à qui l’on doit cette réalisation et Pascal Labriet du groupe GTM pour la construction.

Symboliquement, ils ont scellé à l’intérieur du bloc de roche un document daté du 4 Février 2022 en forme de parchemin mentionnant les noms de tous les participants à l’opération, et destiné aux archéologues du futur qui le découvriront peut-être dans quelques centaines ou milliers d’années en se demandant sûrement ce que peut bien vouloir dire Wataki. 

Un coût total de 15 millions d’euros

L’établissement permettra à toutes les personnes ayant subi une intervention ou un traumatisme orthopédique de faire de la rééducation quand cela s’avère nécessaire. 

Aujourd’hui encore, cela manque cruellement à Saint-Martin et l’on doit se diriger vers la Guadeloupe, la Martinique ou même la Métropole pour bénéficier de ce type de soins bien souvent post-opératoires, avec tout ce que cela implique comme complications dues notamment à l’éloignement.

30 lits seront disponibles pour une prise en charge complète ainsi que 20 places en accueil de jour, pour un coût total d’investissement de 15 millions d’euros.

A vos CV

La clinique, à son ouverture, permettra la création d’une centaine d’emplois en privilégiant autant que possible l’embauche de professionnels issus des îles du nord. Le recrutement se poursuivra avec l’aide de Pôle Emploi pour une formation spécifique des jeunes Saint Martinois et d’autres emplois viendront compléter les postes non disponibles dans l’île.

Les corps de métier nécessaires à son bon fonctionnement couvrent un large spectre des services administratifs et techniques classiques (Direction, RH, Comptabilité, Informatique, Cuisine) aux personnels soignants (Médecins, Infirmiers, aides-soignants, Neuropsychologue, Orthophoniste, Psychologue, Diététicien, Kinésithérapeutes, Ergothérapeutes, etc.) ; de quoi ouvrir quelques perspectives d’emploi bien nécessaires en cette période.

L’année des grues

Parmi les interventions successives des personnalités présentes, le Préfet de Saint-Martin et Saint-Barthélemy Serge Gouteyron a mentionné que selon lui, “2022 sera l’année des grues”, signifiant par là que les chantiers de reconstruction en cours et/ou en prévision sont de plus en plus nombreux sur le territoire, signe encourageant qu’ ”une dynamique est enclenchée”. Daniel Gibbs a, quant à lui, répété son leitmotiv favori : “On ne lâche rien”. 

Notons au passage qu’il s’agissait de la dernière apparition officielle de la directrice de l’ARS Valérie Denux appelée à d’autres fonctions. La durée prévue des travaux est d’environ 16 à 18 mois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.