Temps de lecture estimé : 4 minutes

Le 19 Février, c’est la journée internationale de la baleine, elle est consacrée à la protection et la défense des baleines et plus généralement à celle de l’ensemble des mammifères marins.

En partenariat avec la Réserve Naturelle, le Sanctuaire Agoa, les associations Mon École Ma Baleine, Megaptera, Sem’ Ta Route, l’Office du Tourisme et le Rotary Club

L’association Métimer de Saint-Martin a toutefois choisi de fixer la date de cette célébration un peu plus tard, à savoir le 3 Avril prochain à la Baie Orientale.

De 14h à 19h, des stands et des ateliers seront installés sur la place du village afin de renseigner et sensibiliser le public pour qu’il fasse plus amplement connaissance avec ce grand mammifère marin qui affectionne tout particulièrement nos eaux pour se reproduire et mettre bas durant la période comprise entre les mois de Janvier à Juin.

La fin de l’après-midi sera réservée à des conférences qui se tiendront au théâtre de la Chapelle, la première gratuite à 16h pour les enfants et la seconde pour les adultes à 18h. Et cela promet d’être passionnant si l’on en croit les premiers éléments qui nous ont été donnés par Michel Vely de Megaptera, vétérinaire spécialiste des baleines à bosse, intarissable sur le sujet et investi d’une véritable mission pour leur préservation, leur identification et leur connaissance.

Les baleines à l’honneur

Parallèlement à cette opération, un grand concours de dessin est lancé dans toutes les écoles pour que les enfants puissent se familiariser avec les baleines en participant activement à l’évènement.

Le dessin gagnant sera choisi pour l’affiche de l’année prochaine et le lauréat se verra offrir une sortie à bord du Scooby Doo pour aller à la rencontre des baleines. Stéphane Mazurier le capitaine du bateau s’investit d’ailleurs pleinement dans ce secteur puisqu’il est pour le moment le seul whale-watcher officiel de l’île, c’est-à-dire qu’il a habilité à s’approcher des mammifères marins à une distance comprise entre 100 et 300 mètres en respectant des règles strictes pour ne pas effrayer les animaux, et ainsi pouvoir renseigner une banque de données internationale réservée à leur référencement.

Il est rappelé que mis à part les professionnels qui travaillent sur le sujet, il est formellement interdit de les approcher à moins de 300 mètres. En cas de contact inopiné et involontaire, il est impératif de s’en éloigner en laissant dériver son embarcation et sans utiliser le moteur dans la mesure du possible.

Un tiers des mammifères marins connus nagent dans les eaux de Saint-Martin et Saint-Barthélemy

Le manque de whale-watchers se faisant cruellement sentir dans les îles du nord, des formations sont prévues prochainement, ainsi la reconnaissance des baleines pourra se faire plus facilement grâce notamment au système de photo-identification vraiment efficace depuis 10 ans maintenant.

Il existe également d’autres moyens plus sophistiqués comme l’utilisation de balises reliées par satellite, plus couteux et nécessitant des sponsors pour financer leur mise en œuvre.

La prise de conscience du public a permis aux scientifiques d’afficher un optimisme sans précédent puisqu’en trente ans, leur population a pratiquement doublé. On compte environ 12.000 individus en Atlantique Nord dont 3.000 d’entre eux font un passage régulier par les eaux antillaises pour la période des amours avant de repartir vers le Canada, la Norvège ou encore le Cap Vert ou l’Islande.

Notons au passage que les mâles sont toujours en nombre supérieur sur la totalité de la population (même au fond des océans, la parité n’est donc toujours pas respectée).

Hasards du calendrier

Le 19 Février c’est aussi la journée mondiale du pangolin, mais l’animal nous ayant causé quelques soucis ces derniers temps, il y a fort à parier que l’on ne parlera pas trop de lui cette année.

Le 3 Avril, c’est aussi la date choisie pour l’investiture de la nouvelle gouvernance de la Collectivité de Saint-Martin… finalement, ce sera la journée des gros poissons en quelque sorte.

En attendant, il est toujours possible de profiter des derniers jours pendant lesquels se tient l’excellente exposition de la Réserve Naturelle dans le hall de l’aéroport de Grand-Case Espérance.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.