Temps de lecture estimé : 4 minutes

Tout d’abord annulé à cause de l’épidémie de Covid, la préfecture a fini par donner son accord sous certaines conditions

Traditionnellement le carnaval guadeloupéen se tient chaque Dimanche à partir de l’épiphanie dans toute les villes de l’île pour se terminer en apothéose le Mercredi des Cendres à Basse-Terre et à Pointe-à-Pitre, mais cette année tout comme en 2021, aucune autorisation n’avait été donnée jusqu’à maintenant en raison des restrictions sanitaires.
La situation s’étant sensiblement améliorée, la Préfecture a donc indiqué que les défilés dominicaux ainsi que le final de Mardi 1er et Mercredi 2 Mars pouvaient avoir lieu dans les deux grandes cités guadeloupéenne à condition bien sûr de respecter le protocole pour la sécurité sanitaire et l’ordre public. Cette décision a été prise en concertation avec les groupes carnavalesques qui doivent par conséquent appeler leur public à faire preuve de modération ; en effet des déboulés sauvages avaient eu lieu à Pointe-à-Pitre au début du mois malgré les interdictions de la Préfecture.

Ce ne sera pas la même ambiance

Le directeur de cabinet du Préfet en a appelé à la responsabilité de chacun pour que tout se déroule convenablement et en a profité pour annoncer un aménagement des horaires du couvre-feu qui passe de 20h à 22h. L’édition du carnaval 2022 se fera dans un périmètre sécurisé à partir de 16h, le public devra être masqué et ne pas créer d’attroupements ni entrer en contact avec les carnavaliers qui seront systématiquement testés avant de pouvoir participer à la manifestation.
Ces restrictions sont contraignantes mais nécessaires pour que le carnaval existe, et les groupes se sont empressés de reprendre les répétitions afin que le spectacle soit parfait, certains en revanche ont décliné l’invitation estimant que la politique de l’Etat n’était pas adaptée à la situation. Quoiqu’il en soit c’est une bonne nouvelle pour les milliers de guadeloupéens qui seront présents dans les rues tout au long des parcours pour applaudir les artistes parés de leurs plus beaux costumes.

Pour le Carnaval de Saint-Barth, c’est OK

Même son de cloche à Saint-Barth à la plus grande joie du public et des organisateurs. Les groupes sont déjà inscrits et la liste reste ouverte jusqu’à Dimanche. Mardi les rues de Gustavia seront fermées à la circulation à partir de 12h30 jusqu’à 20h, le parcours prévu commencera sur les quais du port de commerce pour aller jusqu’à l’Hôtel de la Collectivité à La Pointe en passant par la cour Vendôme, le Select, le kiosque et la Poste. Cette année le thème est libre et les règles de sécurité devront être respectées comme de coutume avec des responsables qui veilleront au bon déroulement du défilé pour chacun des groupes présents. La cérémonie d’incinération du Roi Vaval aura lieu comme d’habitude sur la plage de Shell Beach.

A Saint-Martin : « No Money, No Way »

Lors d’une récente conférence de presse le Préfet Serge Gouteyron avait donné son autorisation mais malgré cela le carnaval de Saint-Martin n’aura pas lieu. En effet c’est par un communiqué que Gaëlle Arndell la présidente de l’association des festivités carnavalesques a annoncé l’annulation de l’événement malgré « les efforts déployés pour élaborer un programme compatible avec la situation sanitaire ». Elle mentionne que « les complications administratives ont eu raison de la bonne volonté des organisateurs et de leur attachement à ce moment culturel incontournable. »
En fait, la véritable raison de la non-tenue des festivités est l’absence de subventions suffisantes. Gaëlle Arndell précise en effet dans un communiqué que les 100.000 euros alloués par la Collectivité ne lui sont toujours pas parvenus, et quand bien même ils le seraient, cela ne représente que la moitié de la somme nécessaire pour couvrir les frais envisagés. Elle a toutefois invité toute la population à célébrer le roi Vaval comme il se doit dans le cadre familial ou entre amis avec toute la réserve que cela impose. Des discussions restent malgré tout ouvertes avec les autorités concernées pour une éventuelle organisation plus tard dans l’année. Il ne faudrait pas non plus que le Carnaval ait lieu le 14 Juillet…

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.