Edito • Le temps de l’inventaire