Ce pays d'Europe a bannit les transats de ses plages cet été, d’autres suivront-ils ? - St Martin Week
St Martin Week Conseils voyage Ce pays d’Europe a bannit les transats de ses plages cet été, d’autres suivront-ils ?

Ce pays d’Europe a bannit les transats de ses plages cet été, d’autres suivront-ils ?

1.5k
transats plages Grèce

Chaque année, des millions de touristes se rendent en Grèce pour profiter de ses plages paradisiaques. Cet été, cependant, ils peuvent s’attendre à un changement majeur sur le littoral grec : l’interdiction des transats dans certaines zones.

La Grèce déclare la guerre au tourisme de masse

Face à un afflux croissant de visiteurs et une privatisation rampante des plages, le gouvernement grec a décidé de prendre des mesures pour préserver son patrimoine naturel et lutter contre le tourisme de masse. La première étape de cette démarche est l’interdiction des transats sur une partie importante du littoral.

  • Limiter l’occupation des plages : Les autorités prévoient de limiter à 30% l’occupation des plages par les transats.
  • Maintenir un accès facile à l’eau : Une distance minimale de quatre mètres entre les transats et le rivage sera imposée pour garantir un accès facile aux baigneurs.
  • Protéger les zones sensibles : Dans les zones protégées, 85% du littoral devra rester libre de toute installation.

Mobilisation citoyenne contre la privatisation des plages

Depuis plusieurs années, les habitants des îles grecques se mobilisent contre l’accaparement des plages par des établissements privés qui louent chèrement des transats aux touristes. Sur l’île de Paros, par exemple, un collectif nommé « le mouvement des serviettes » a vu le jour pour s’opposer à ces pratiques illégales et préserver la beauté naturelle de leurs plages.

Les enjeux de la préservation du littoral grec

En protégeant ses plages, la Grèce cherche non seulement à préserver son environnement mais aussi à garantir une expérience touristique authentique et durable pour ses visiteurs. En limitant l’utilisation des transats et en favorisant une gestion responsable de son littoral, le pays espère ainsi conserver l’attrait qui fait sa renommée depuis des décennies.

D’autres pays vont-ils suivre l’exemple grec ?

La lutte contre le tourisme de masse et la privatisation des plages en Grèce pourrait inspirer d’autres destinations touristiques confrontées aux mêmes problèmes. Il est possible que d’autres pays européens prennent également des mesures pour protéger leur patrimoine naturel et offrir un cadre de vacances plus agréable et respectueux de l’environnement à leurs visiteurs.

Ainsi, si vous avez prévu de passer vos prochaines vacances sur les plages grecques, attendez-vous à voir moins de transats et davantage d’espaces préservés pour profiter de la beauté de ces lieux. Et qui sait, peut-être assistons-nous là à une tendance qui se propagera dans d’autres pays d’Europe et au-delà.

5/5 - (26 votes)

❤️ Aidez-nous, suivez-nous !

Indépendant et gratuit, St Martin Week a besoin de votre soutien : suivez-nous sur Google Actu, Facebook ou encore Twitter.

Articles à découvrir

Lassay-les-Châteaux

Ce village historique de la Mayenne a conquis les Français, se classant 3ème Village Préféré des Français

Perché dans la belle région de la Mayenne, Lassay-les-Châteaux a séduit les...

Caen

Avec son cadre exceptionnel, cette ville du Calvados se distingue parmi les meilleures où vivre

Envie d’un cadre de vie idéal entre terre et mer ? Découvrez...

iles Chausey

Îles Chausey : l’accès restreint à 2000 visiteurs par jour pour préserver ce joyau naturel

Les Îles Chausey, un paradis naturel encore préservé du tourisme de masse,...

classement 2024 tripadvisor

Ces 3 sites français sont classés parmi les 10 meilleurs centres d’intérêt en France

La France brille une fois de plus dans le classement européen des...